Jeudi 15 avril 2021 tagInstitutionnel, tagFinance, résultats, tagGroupe Matmut

« Résultats 2020 du Groupe Matmut : confiance, solidarité, solidité et sérénité » par Nicolas Gomart

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

« Dévoilés aujourd’hui, les résultats du Groupe Matmut, pour l’année 2020 sont porteurs de plusieurs enseignements. Les commenter, au regard de ce qu’a été 2020, relève d’un exercice inédit. Car nous avons vécu, et continuons à vivre, une situation exceptionnelle. En synthèse j’évoquerais les notions de confiance, de solidarité, de solidité et de sérénité. 

in-post-opinion-ng.jpg
La confiance, car c’est bien d’elle dont nous honorent désormais 4 millions de personnes. Nous aurions naturellement toutes et tous aimé franchir ce cap symbolique des 4 millions de sociétaires dans d’autres circonstances. Mais la bonne croissance organique du Groupe Matmut, sur tous ses métiers, les 58 000 sociétaires et 156 000 contrats d’assurance gérés supplémentaires, sur l’exercice, témoignent qu’en cette période d’incertitude, notre modèle mutualiste a continué à être attractif, en même temps que ces chiffres récompensent la qualité du travail fourni par les équipes du Groupe. Je remercie et félicite chaleureusement ces dernières.

La solidarité, ensuite. Car 2020 a été marquée par la réaction rapide et efficace du Groupe Matmut afin de venir en aide à celles et ceux qui étaient le plus touchés. Je trouve globalement profondément injuste le procès qui a été fait aux assureurs de ne pas en avoir fait assez, de ne pas avoir suffisamment participé à la solidarité nationale. Peu, voire pas de secteurs d’activité ont autant contribué à atténuer les impacts de la crise, avec des efforts solidaires et extra contractuels. 

En ce qui concerne le Groupe Matmut, nous avons exprimé cette solidarité prioritairement en direction de populations fragilisées, comme les professionnels, avec diverses mesures et la non-augmentation des tarifs pour 2021, décidée très tôt dans l’année. Ou encore comme les demandeurs d’emploi, avec une remise exceptionnelle sur leur cotisation automobile. Autre exemple, avec des aides en direction de nos sociétaires membres du personnel soignant. A ce titre, 2020 a aussi marqué l’engagement fort du Groupe Matmut sur les enjeux de santé publique, avec nos décisions prises très tôt de rembourser les tests de dépistage et vaccins Covid-19 ou encore les consultations chez le psychologue, alors que les indicateurs sur la santé mentale des Français se dégradaient. Mais aussi l’engagement remarquable des équipes médicales du Centre de Santé du Square de la Mutualité, dont le Groupe assure la gestion, et de l’Institut Mutualiste Montsouris, qu’il soutient financièrement, à Paris. Je suis fier du rôle joué par ces établissements dans la prise en charge des patients atteints du Covid-19. 
Tout comme je suis fier que la solidarité du Groupe ait aussi été exprimée directement par ses collaborateurs. Ils ont posé ou donné des congés solidaires, ce qui a permis au Groupe Matmut de faire un don de 1,2 millions d’euros à la Fondation de France, la Fondation Abbé Pierre et la Fondation des Femmes

La solidité, naturellement. Car c’est bien la solidité financière qui autorise les efforts solidaires et extra contractuels du Groupe Matmut. Bien sûr, ceux-ci ont un coût. Le résultat net du Groupe s’établit ainsi à 59,6 millions d’euros, en repli de 14% par rapport à l’exercice précédent.
Si la volonté de venir en aide à celles et ceux qui en ont le plus besoin fait partie de notre ADN mutualiste, encore faut-il avoir les moyens de cette solidarité. Les fondamentaux du Groupe, qui a désormais des fonds propres à hauteur de 1 845 millions d’euros et une solvabilité de 202,5%, nous ont permis d’avoir la réaction rapide que je décrivais. En décidant par exemple, dès le printemps 2020, du gel des tarifs d’assurance automobile, jusqu’à la fin de l’année 2021. Une mesure qui entraine une baisse mécanique de notre encaissement, au moment de débuter l’exercice 2021.

La sérénité, enfin. Nous venons de vivre près de 18 mois difficiles. La crise perdure et les temps sont incertains. 
Le Groupe Matmut a cependant pour lui la force de son modèle, de sa bonne dynamique, qui se confirme sur les premiers mois de 2021. Il est riche de son ouverture, de ses nombreux partenariats métiers, comme ceux avec le Groupe BNP Paribas. Il est également ambitieux, dans le cadre de son nouveau plan stratégique « Plus de Matmut ». 
Il est enfin fier de son histoire et de ses valeurs. Celles d’un groupe qui fête cette année, dans un contexte que nous aurions bien entendu souhaité plus propice, ses 60 ans. Une année qui verra le Groupe Matmut formaliser sa Raison d’être, après une inédite consultation nationale de grande ampleur auprès de la totalité de ses sociétaires, délégués et collaborateurs. Nous en reparlerons très prochainement. »

Nicolas Gomart, Vice-président et Directeur général du Groupe Matmut

A propos du Groupe Matmut

Avec plus de 4 millions de sociétaires et 7,6 millions de contrats d’assurance gérés, le Groupe Matmut est un acteur majeur sur le marché français de l’assurance. Il offre à tous – particuliers, professionnels, entreprises, associations – une gamme complète de produits d’assurance des personnes et des biens (auto, moto, bateau, habitation, responsabilités, protection de la famille, santé, protection juridique et assistance) et de services financiers et d’épargne (crédits auto, projet, assurance emprunteur, livret d’épargne, assurance vie…). Le Groupe Matmut compte aujourd’hui 6 400 collaborateurs. La SGAM Matmut a réalisé un chiffre d’affaires de 2,29 milliards d’euros en 2020.

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Lire également
  • Jeudi 10 juin 2021
    « Un baromètre sur les transitions de la société française pour éclairer la Raison d'être Matmut » par Christophe Bourret [Lire le communiqué]
  • Mercredi 5 mai 2021
    « Plan stratégique : la poussée, la trajectoire et la mise en orbite » par Nicolas Gomart [Lire le communiqué]
  • Jeudi 14 janvier 2021
    « Raison d’être de la Matmut : la destination et le chemin » par Christophe Bourret [Lire le communiqué]
  • Jeudi 8 octobre 2020
    « Il faut "détaxer" les investissements en actions vertes » par Nicolas Gomart [Lire le communiqué]
  • Mardi 6 octobre 2020
    « La gestion de patrimoine pour tous » par Tristan de La Fonchais [Lire le communiqué]
Voir tous les communiqués