Jeudi 8 octobre 2020 tagGroupe Matmut

"Il faut "détaxer" les investissements en actions vertes" par Nicolas Gomart

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Pour omniprésente et majeure qu’elle soit, la crise sanitaire que nous vivons ne doit pas faire oublier l’importance de la protection de la planète et la nécessité de mener à bien la transition écologique et énergétique de notre économie. Cette transition dépend de la réalisation d’un certain nombre de conditions, parmi lesquelles une forte implication des acteurs privés et des entreprises en particulier. De la même façon les évolutions législatives et réglementaires doivent pouvoir contribuer à favoriser cette transition, même si elles sont parfois perçues comme excessivement contraignantes et insuffisamment incitatives.

Siège social BD carrousel
Plus concrètement, il est précisément un domaine où la contrainte pourrait avantageusement laisser la place à l’incitation. 

Depuis le 1er janvier 2016, les assureurs européens sont soumis à la directive dite Solvabilité 2, qui leur impose de détenir un niveau de fonds propres suffisants pour assurer leur solvabilité en toutes circonstances. Cette directive prévoit, entre autres, d’affecter un certain montant de fonds propres aux investissements réalisés par ces acteurs, différent selon le type d’investissement. Ce taux d’exigence en capital devient de fait un critère assez décisif dans les décisions d’investissement prises par les assureurs. Décisif et … pénalisant pour les investissements en actions pourtant nécessaires au développement économique, en raison d’un taux assez communément reconnu comme excessivement élevé (39% voire 49% selon les cas). 

Dans le même temps, plusieurs nouveaux textes européens, applicables dès 2021, visent légitimement à favoriser les investissements dits « verts » par les assureurs. Pour la grande majorité d’entre eux, ces derniers n’ont d’ailleurs pas attendu ces textes pour orienter le choix de leurs investissements vers des actifs contribuant positivement à la transition écologique. Et pour la plupart d’entre eux, ils ne demandent qu’à amplifier leur effort en ce domaine.

Ainsi, au moment où la Commission européenne a ouvert les travaux de révision de la Directive Solvabilité 2 et inscrit ces travaux, entre autres, dans le cadre du Green Deal européen, il nous paraîtrait de simple bon sens de revoir à la baisse le taux d’exigence en capital des investissements en actions « vertes ». Un taux de 22% retenu aujourd’hui pour les participations stratégiques pourrait être envisagé. Le règlement européen « Taxinomie » devrait permettre de différencier les entreprises vertes et les autres.  Cette simple mesure, totalement indolore pour les finances publiques, permettrait de poursuivre simultanément deux objectifs souhaitables : faciliter le financement en fonds propres des entreprises d’une part, contribuer à la transition écologique et énergétique d’autre part tout en incitant les acteurs privés à s’impliquer davantage dans cette dernière.

Puisse l’Europe faire preuve de simplicité et cohérence sur un sujet aussi crucial que la protection de notre planète !


Nicolas Gomart - Vice Président et Directeur Général du Groupe Matmut

A propos du Groupe Matmut

Avec 3,9 millions de sociétaires et 7,4 millions de contrats d’assurance gérés, le Groupe Matmut est un acteur majeur sur le marché français de l’assurance. Il offre à tous – particuliers, professionnels, entreprises, associations – une gamme complète de produits d’assurance des personnes et des biens (auto, moto, bateau, habitation, responsabilités, protection de la famille, santé, protection juridique et assistance) et de services financiers et d’épargne (crédits auto, projet, assurance emprunteur, livret d’épargne, assurance vie…). Le Groupe Matmut compte aujourd’hui 6 300 collaborateurs. La SGAM Matmut a réalisé un chiffre d’affaires de 2,25 milliards d’euros en 2019.

Jeudi 8 octobre 2020 tagGroupe Matmut
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Derniers communiqués
  • Mardi 6 octobre 2020
    "La gestion de patrimoine pour tous" par Tristan de La Fonchais [Lire le communiqué]
  • Lundi 11 mai 2020
    "Matmut, 55 jours d’un confinement solidaire" par Nicolas Gomart [Lire le communiqué]
  • Lundi 20 avril 2020
    "La solidarité, un incontournable de la lutte contre le coronavirus" par Nicolas Gomart [Lire le communiqué]
  • Vendredi 13 septembre 2019
    " Fidélité, citoyenneté et engagement en matière de sponsoring sportif " par Daniel Havis [Lire le communiqué]
  • Vendredi 7 juin 2019
    « Partenariat Matmut / Plastic Odyssey : de l’inspiration naît l’action » par Nicolas Gomart [Lire le communiqué]
Voir tous les communiqués
En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés, dans le cadre de notre politique de respect de votre vie privée. En savoir plus