Lundi 28 mai 2018 tagGroupe MATMUT

« Du handicap et de la diversité en entreprise » par Olivier Ruthardt

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

« Cette année encore, le Groupe Matmut est partenaire officiel du Free Handi’se Trophy et a engagé des collaborateurs au départ de ce raid sportif inter-entreprises qui se déroule cette semaine.
Pour symbolique et porteuse de sens qu’elle soit, cette action ne résume bien sûr pas la politique menée par le Groupe Matmut en faveur des travailleurs en situation de handicap, depuis des années. L’occasion pour moi d’évoquer les bénéfices que toute entreprise retire d’une politique interne menée en faveur de la diversité, ainsi que les spécificités de celle-ci.

Opinion-Olivier Ruthardt-Politique_handicap.jpg

‘’ Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis ’’. La phrase d’Antoine de Saint-Exupéry exprime que tout ce qui est humain est porteur de différences. Et que ces dernières sont sources d’enrichissement, de partage, de solidarité, de bienveillance, d’entraide… Quand une société met en place des actions en faveur des travailleurs en situation de handicap, et au sens large se préoccupe des questions de diversité, le bénéfice induit n’est pas qu’en faveur des personnes directement concernées, loin s’en faut.
En effet, l’idée est de réunir les conditions permettant à chaque collaborateur de se situer par rapport à l’autre et de développer l’humanité qui est en chacun d’entre nous. Le rapport à autrui, ce mécanisme de miroir – sans être dans un concours de sensibilité - c’est ce qu’une entreprise doit considérer en premier lieu lorsqu’elle met en place une politique en faveur de la diversité. Car on voit bien le cercle vertueux qui se dessine. Le collaborateur en situation de handicap est considéré, que ce soit lors de son recrutement ou pour favoriser son maintien dans l’emploi, dans son quotidien, etc. ; le collaborateur qui l’accueille développe quant à lui son rapport à l’autre et à soi-même ainsi que de nombreuses qualités, comme l’empathie, la bienveillance, qui lui permettent de s’améliorer, y compris dans sa sphère privée ; l’entreprise enfin en retire les fruits, car ce sont bel et bien des talents qu’elle aura ainsi fait émerger, qui serviront la satisfaction et les équilibres de l’ensemble de ses différentes parties-prenantes. C’est ce que nous enseignent si bien les personnes en situation de handicap, tournées vers leurs propres qualités, vers l’acceptation d’elles-mêmes, vers ce qu’elles ont, ou ce qu’elles sont, nous permettant d’apprécier l’ensemble de leurs atouts.

On le voit, une politique handicap est une démarche pour tous, c’est une politique d’entreprise pour l’ensemble des collaborateurs. Dès lors, est-ce une question de moyens ? De volonté ? Je pense qu’avant tout c’est une affaire de volonté des dirigeants, d’éthique, de valeurs d’entreprise. Et au-delà, de valeurs humanistes. Développer les conditions de l’échange, de l’entraide, du soutien, de l’acceptation de la différence permet un enrichissement mutuel. Pour une entreprise mutualiste comme le Groupe Matmut, l’accompagnement en matière de diversité est historiquement intégré dans nos modes de fonctionnement et nos relations de travail. Il nous appartient d’être pleinement fidèles à ce ‘’patrimoine génétique’’.

Je le mentionnais précédemment, il est possible en entreprise de vivre cette expérience du rapport à celui qui est différent. Ce n’est pas toujours le cas quand on rentre chez soi. C’est pourquoi les entreprises ont leur rôle à jouer en la matière. Mais elles ne sauraient en porter l’entière responsabilité. J’estime en effet qu’il s’agit d’une question sociétale majeure, qui doit devenir de plus en plus prégnante. Et quand on y regarde bien, nous serons tous confrontés à ce sujet. Ainsi, il me semble que cette culture de l’acceptation des différences doit prioritairement se faire dès le plus jeune âge. Cela passe de mon point de vue par des politiques de sensibilisation et d’inclusion plus importantes notamment dans le milieu scolaire. Au-delà, il est important de développer les connaissances sur les questions liées au handicap à tous les âges. De la même façon, l’adaptation des équipements aux personnes en situation de handicap doit devenir quelque chose de complètement normalisé et il reste encore beaucoup à faire à ce sujet. C’est un enjeu de transmission, de solidarité permanente, de fraternité.

Sensibiliser, accompagner, valoriser… Des convictions que nous partageons avec les organisateurs du Free Handi’se Trophy. Le Groupe Matmut est heureux, cette année encore, de les soutenir. Bonne course aux collaborateurs engagés dans l’édition 2018 de ce raid, l’ensemble de l’entreprise les accompagne dans leur aventure sportive ! »


Olivier Ruthardt, Directeur Général Adjoint Ressources Humaines et Relations Sociales du Groupe Matmut

A propos du groupe Matmut

Avec plus de 3,3 millions de sociétaires et plus de 6,8 millions de contrats d’assurance gérés (au 31 décembre 2017), le Groupe Matmut est un acteur majeur sur le marché français de l’assurance. Il offre à tous – particuliers, professionnels, entreprises, associations – une gamme complète de produits d’assurance des personnes et des biens (auto, moto, bateau, habitation, responsabilités, protection de la famille, santé, protection juridique et assistance) et de services financiers et d’épargne (crédits auto, projet, assurance emprunteur, livret d’épargne, assurance vie…).
Le Groupe compte aujourd’hui 6 200 collaborateurs. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 2,1 milliards d’euros en 2017.


Lundi 28 mai 2018 tagGroupe MATMUT
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Derniers communiqués
  • Mardi 2 octobre 2018
    « De la logique de l’innovation dans l’écosystème automobile » par Tristan de La Fonchais [Lire le communiqué]
  • Jeudi 20 septembre 2018
    « Quels ingrédients pour un événement grand public organisé par et pour une marque ? » par Stéphanie Boutin [Lire le communiqué]
  • Mardi 20 mars 2018
    « Télémédecine et complémentaire santé » par Stéphane Hasselot [Lire le communiqué]
  • Mardi 13 février 2018
    "Assurance Emprunteur : la bonne et mauvaise nouvelle" par Tristan de La Fonchais [Lire le communiqué]
  • Jeudi 23 novembre 2017
    "L’expérience client n’est pas la seule préoccupation des entreprises de la nouvelle économie " par Isabelle Le Bot [Lire le communiqué]
Voir tous les communiqués
En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés, dans le cadre de notre politique de respect de votre vie privée. En savoir plus